Fontaine de la Fillole

La commune mène des actions pour le petit patrimoine depuis de nombreuses années.

Le dernier travail en cours concerne la « Fontaine de la Fillole ». La mise en œuvre de cette action nous a amené à de nombreuses réflexions et nous avons plusieurs fois changé d’avis pour cette réalisation.
La couverture en lauzes n’a finalement pas été retenue en raison des craintes de détérioration que peuvent causer à cet endroit les chutes de pierres depuis la petite falaise placée au dessus.
C’est donc un mur de façade construit au devant du bassin, sur le mur existant découvert, que nous avons choisi d’édifier. Le style choisi ne peut évidemment pas se rapprocher de ce que nous connaissions à cet endroit pour cette fontaine qui, nous pouvons le penser, a subi une restauration à minima vers 1900. Ce n’est pas non plus un pastiche ou une imitation de quelque chose de connu sur notre commune. Il faut dire que chaque fontaine a son caractère propre et que là, excepté la voûte et la base d’un mur fait de belles pierres taillées pris dans le remblai ; nous n’avions aucune indication quant à une architecture ancienne. La méthode de bâti est, en tous cas, des plus traditionnelles et a été effectuée par une équipe de l’ITE du Pech de Gourbière avec méthode et compétence.

L’équipe municipale a participé à cette réhabilitation en créant la grille de fermeture.
Nous espérons aussi pouvoir donner au moulin à huile, Rue de la Mercerie, la signalétique patrimoniale nécessaire à son interprétation.
L’entretien courant devrait concerner des retenues d’eau, tel que le lac de Mayrinhac-le-Francal qui mériterait une clôture plus appropriée.
Je voudrais profiter de cette chronique pour remercier tous ceux qui, par leurs actions, contribuent à la restauration de notre patrimoine qu’il s’agisse de patrimoine privé ou public.

Les commentaires sont fermés.